Début de saison en fanfare pour le TTS à Nogaro !

 

Après un hiver chargé et laborieux, toute l’équipe avait hâte de se retrouver pour la première épreuve de la saison dans leur jardin de Nogaro. En effet, le TTS avait donné rendez-vous à ses supporteurs et partenaires pour cette première manche du Championnat de France d’Endurance qui promettait un très beau spectacle malgré la manque de préparation des pilotes, des machines et de l’équipe.

Grâce au concessionnaire Kawasaki Boxer Bikes Toulouse, nous disposons cette année d’un grand et performant camion qui nous sera fort utile cette saison : les affaires et les machines sont chargées chez Vija et la logistique sera assurée avec brio par Jack, Anthony et Thomas.

Après un trajet sans encombre, nous établissons notre quartier général au box 21. Antho dégaine les boîtes de cassoulet et on se dit que demain il ferra jour.

Vendredi : premiers essais libres, il pleut et la piste est très piégeuse. Nous décidons de sortir avec des vieux pneus pluies ( 3 ans d’âge, vieillis en fût de chêne ) pour ne pas entamer les quelques pluies neufs qu’il nous reste. Il apparaîtra que ceux ci ne supportent pas bien le poids des années et ce sera à de véritables séances de drift que se livreront Ponpon, Jack et Séb…  Jack semble prêt à investir chez Pampers car il nous avoue  » avoir eu si peur qu’il en serait presque devenu incontinent  » .

Ces séances du vendredi verront aussi les débuts chez TTS de Sébastien « Dirty » Henry, ancien pilote de pointe en promosport et en endurance mondiale. Les sourires sur son visage tout au long de la journée en diront long sur le plaisir qu’il à pris lors de ce retour à la compétition. Et vu les chronos qu’il à signé après une longue période sans roulage laissent entrevoir de grandes capacités de pilote.. affaire à suivre en 2014 : Dirty Henry is back in ze city !!

Dirty Henry is back !

Dirty Henry is back !

Vendredi après midi, le soleil refait son apparition en fin de journée et nous permettront de passer enfin les pneus secs mais tradition oblige : ceux ci se révéleront déjà bien usés voire  « complètement morts » à entendre Jack et Ponpon. Les  » j’ai zéro grip  » et autres  » j’ai failli m’envoler  » fusent de toutes part dans le box. Thomas, notre technicien suspension ( Hard Bike Racing ) ne sait plus où donner de la tête !

Cependant les réglages s’avéreront déjà très sains grâce au très bon travail de Thomas et malgré les vieux pneus. Ponpon réussira un joli 1’34 »7 dans la dernière séance et Jack roule déjà en 1’37 » régul’.

Samedi matin : Ponpon ne tient plus en place, et pour cause, il roule en premier et deux pneus neufs sont montés sur notre belle verte ! Et durant une très bonne séance qualif qui nous aura permis de progresser encore sur les réglages de suspensions, Ponpon claque sa pendule en 1’32 »5 ! Pôle position avec 1 »6 d’avance sur le second ! Jack s’élance à son tour en fin de matinée et se montre encore très fluide et régulier, il signera un très bon 1’36 qui permettra à l’équipe de se qualifier en 3e position sur la grille de départ… La mission qualifications est accomplie avec succès !

Les séances du samedi après-midi ne verront aucune amélioration, le capital « pneus neuf » du matin ayant déjà été bien entamé. Et l’on en profitera pour progresser encore sur la mise au point de la 171. Ponpon continuera lui aussi sa progression en signant encore une fois la pôle de sa série en 1’32 »8 malgré les pneus usés. Jack sort lui aussi sa belle attaque en fin d’après midi et roule dans les mêmes chronos que le matin au prix de belles glisses  » à la McCoy ».

Ponpon, pôle position man !

Ponpon, pôle position man !

 

A ne pas oublier car c’est l’un des événements majeur du samedi : la fameuse carbo d’Antho à été déplacée du samedi soir au samedi midi. Tant pis mais même malgré ce changement d’horaire, on en redemande ce qui est ennuyeux quand il faut retourner en qualif peu de temps après le repas !!

Samedi soir néanmoins, et malgré la purée – saucisse d’Antho ( qui ne pourra jamais de la vie soutenir la comparaison face à la carbo ) toute l’équipe est réunie et nous sommes tous très heureux d’être là. Les pilotes Jack, Philippe, Dirty Henry et Ponpon se racontent leurs souvenirs de course : des récits épiques parfois à peine crédibles mais souvent irrésistiblement drôles. Les mécanos Steph, Duduche, Thomas, Seb, Antho, Pat et Laurent apportent les derniers ajustements à notre Kawasaki ZX10R selon la  » check – list  » immuable de cap’tain Seb, notre chef de stand. Notre destrier frappée du 171 n’a jamais été aussi rutilant !                                        Pat Pat imite Donald Duck à la perfection ce qui à pour effet de faire éclater de rire Ponpon. Audrey et Virginie sont fidèles au poste et grâce à elles toute l’équipe aura droit à de délicieuses crèpes en dessert !

La stratégie de course est établie avec Jack et Ponpon les pilotes, Philippe le team manager et Seb le chef de stand. Ponpon prendra le départ avec comme consigne : attaque à outrance pendant les trente premières minutes, puis gestion de la course en fonction de la position au classement et des écarts. Notre seule inquiétude provient du pneu avant dont nous ne sommes pas sûrs de la durée de vie et qui risque de ne pas tenir les 4h de course.

IMG_0641

Jacques attaque en qualif !

Dimanche : jour de course, le départ est prévu à 14h. L’équipe profite du calme le matin pour effectuer des simulations de ravitaillements : Steph et Antho sont impressionnants à la roue arrière, qu’ils changent en 22 secondes ! Duduche, dont la réputation n’est plus à faire, met à mal les suspensions Delcamp avec son derrick d’essence, Thomas et Laurent s’essayent à un changement de roue avant : ils s’en sortent super bien mais cette opération reste très chronophage. Et Seb coordonne le tout à grands coups d’hyper extensions brachiales ( voir photo plus bas ). Pendant ce temps les pilotes se la coulent douce : repos, yoga et sophrologie avec Audrey et préparation mentale avec Dirty Henry.

A 14h, c’est le départ le moment tant attendu depuis des mois s’avérera… catastrophique puisque au moment où il arrive sur la moto, Ponpon trouve le coupe-contact sur « off » ! Le temps de comprendre et il se retrouvera hors du top-10 dans le premier virage. C’est à ce moment qu’il se fâche et il repassera 3e à l’issue du 2e tour puis en tête au tour suivant ! Il roule en 1’32 régul pendant les trente premières minutes et creuse l’écart. A mi-relais, Ponpon se recale en 1’33 et gère sa course.

Premier ravitaillement très efficace et la moto repart en tête, toujours aux mains de Ponpon qui doublera son relais. Il restera en 1’33 tout tout long de cette deuxième heure mais sera très marqué physiquement à la descente de la moto.

Seb et Duduche : le blitz-ravitaillement !

Seb et Duduche : le blitz-ravitaillement !

Deuxième ravitaillement : deux constats s’imposent à nous et vont nous coûter la victoire : Le pneu avant ne tient pas la distance et nous perdons 2 minutes 30 dans son remplacement, et la moto qui consomme légèrement trop va nous obliger à nous arrêter pour ravitailler une fois supplémentaire.

Néanmoins Jack repart la couteau entre les dents et roulera en 1’36 régul durant son relais, qui sera écourté  suite à un avant bras qui à doublé de volume. La cause étant un levier trop écarté pour ses petites mains. Ponpon s’est refait une santé après être passé entre les mains d’ Olivier le Kiné de l’équipe. Et roulera en 1’34 régul pendant son relais. Malgré les aléas, Ponpon est le plus rapide en piste et il à repris la tête à 30 minutes de la fin de la course ! Mais la consommation nous imposant un nouvel arrêt au stand, Jack repart en 2e position et tiendra cette place jusqu’au bout.

Malgré une course éprouvante pour toute l’équipe, c’est la liesse ! Podium, meilleur tour en course, tout le monde s’est bien éclaté, même Dirty Henry qui faisait des bonds au panneautage lorsque nous avons repris la tête à 30 minutes de la fin ! Bonne surprise, étant premier équipage Pirelli, nous gagnons même un train de pneus !

Nos deux trublions sur le podium : "t'attaquais toi ?"

Nos deux trublions sur le podium : « t’attaquais toi ? »

 

Ce podium reste une grande satisfaction pour toute l’équipe même si nous savons que la victoire était largement à notre portée si nous avions été moins en retard dans notre préparation et si nous avions pu avoir un peu plus de budget pour aller nous entraîner et découvrir les pneus Pirelli.

Mais comptez sur nous pour apprendre encore plus de nos erreurs et nous serons encore plus forts la prochaine fois !! 😉

Le Team Thomas Superpole remercie donc tous ses partenaires, ses membres et ses clients ! Nous vous donnons donc rendez-vous à Nogaro les 23, 24 et 25 Mai prochains où TTS est engagé en FSBK Superbike avec Gabriel  » Ponpon » Pons !

Merci l'équipe !!!

Merci l’équipe !!!

 

A très bientôt pour de nouvelles aventures !!

 

Bonus : une petit tour en 1’32 avec Gabriel « Ponpon » Pons ça vous dit : voilà le son et l’image !

One thought on “Début de saison en fanfare pour le TTS à Nogaro !

  1. Encore bravo POMPOM et JACK, course à reproduire à la prochaine occasion. Belle attaque lors de ce tour en caméra embarquée, mais je ne vois pas où tu me mets les dix secondes qui me séparent de ton chrono. Certainement l’âge et le rythme…
    Philippe THOMAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.