Après des résultats satisfaisants au Mans, le team avait à cœur de s’illustrer à Nogaro devant son public ! Pour ce week-end Gersois, nous avons eu le plaisir d’accueillir dans notre structure le jeune Hugo Abadie en catégorie Supersport sur une Yamaha R6. Nous lui avons attribué Fred Bricault en chef mécano et le jeune Aurélien, apprenti mécanicien aux dents longues qui a fait preuve de savoir faire et d’une grande motivation ! Bravo à lui pour son baptême du feu, il s’en est brillamment sorti !!

Arrivés jeudi en début d’après-midi, nous avons une fois encore pu bénéficier du soutien logistique du Racing Perspectives Moto, avec Fred Girard (qui a également joué un rôle de coach pilote pour Hugo et PonPon), Bernard et Véronica. Ils ont fait un boulot de fou furieux tout le week-end, et nous les en remercions chaleureusement ! Ils ont « grave assuré », on a super bien mangé et leur motivation communicative fait plaisir à voir ! Du bonheur de bosser avec eux !

Vendredi matin, on rentre dans le vif du sujet ! La ZX10R frappée du N°17 est fin prête, bichonnée par les mains expertes de Steph Pépipro. La première séance se passe très bien, Jack et PonPon se concentrent à travailler sur l’électronique, notamment les réglages de frein moteur. Les réglages trouvés semblent fonctionner : PonPon finit la séance au 12e rang (6e stock) en 1’31’ ‘9 avec un vieux SC1… L’après-midi, nous décidons de nous concentrer sur les réglages de suspensions avec Thomas HBR. PonPon disposant cette saison d’un Öhlins TTX36 sur sa moto, modifié par HBR avec des settings spéciaux, nous avons besoin de travailler dessus pour peaufiner les réglages bien que la base soit excellente ! Pour que le roulage soit efficace, nous nous autorisons une folie inédite : on passe une balle neuve ! Malheureusement nous ne faisons pas le bon choix : nous avons choisi de rouler avec un SC1, mais la température de piste était bien trop élevée pour que celui ci soit efficace… Pas grave, on se concentre à régler les quelques problèmes de chattering et HBR se creuse les méninges pour faire adhérer le pauvre SC1 qui a décidément bien trop chaud ! Résultat, 13e place (6e stock) en 1’31’ ‘1… Pas si mal !

Superbike Nogaro FP1

En Supersport, Hugo découvre un plateau ultra performant, mais il travaille bien et progresse tout au long de la journée. Fred et Aurélien abattent un boulot de dingue sur sa machine ! Il termine ses deux séances avec le 21e chrono en 1’35’ ‘3.

Samedi, c’est parti pour les qualifs ! Nous sommes confiants, vu la qualité de nos essais de vendredi on doit pouvoir se battre pour une qualif dans les 10 ! Pour la séance du matin, on part en pneus intermédiaires sur une piste séchante, quelques tours plus tard la piste à bien séché : PonPon rentre mettre les slicks à 15 minutes de la fin de séance et on claque un SC1 neuf derrière. L’objectif est de réaliser une pendule de qualif dans les 5 premiers tours puis de faire le plus de tours possibles pour valider les performances du SC1 sur la durée d’une course… Premier tour chrono : la moto ratatouille à la sortie du double droit des anciens stands, puis hoquette franchement à la sortie du S du lac avant de tomber complètement en panne : plus d’alimentation électrique principale ! On est super frustrés ! Heureusement nous avons pu arracher in extremis un 1’31’ ‘2 synonyme de 17e position (10e stock) sur la grille pour la première manche. Après démontage, Pépipro trouve la panne, bien aidé par Pépifuel, Thomas Fraunié et Pierre Maldes (ces deux derniers étant des jeunes nouvelles recrues, leurs surnoms en Pépi sont encore en cours de détermination) : une des cosses du faisceau d’alimentation à surchauffé et fondu ! Les mécanos réparent, remplacent la cosse et ça devrait être bon pour le reste du week-end…

Pour la seconde séance, l’heure de la revanche à sonné ! On fait des essais en début de séance en vieux pneus, pour apporter de la stabilité à la moto au freinage et on claque la balle neuve à mi-séance ! Ce coup-ci, on passe un 0611, cousin du SC0 qui devrait aller pas trop mal vu les températures très élevées de l’après-midi. Et là tout se goupille enfin pour le mieux, le chat noir qui nous poursuit depuis toujours lors des séances de qualif (encore le matin même) a enfin déguerpi de notre box ! Premier tour lancé en 1’30’ ‘2 !! PonPon aligne une série de 5 tours sous les 1’30’ ‘5, puis rentre pour se plaindre du grip du pneu arrière : en effet, le pneu est tellement monté en température qu’il se retrouve à 1 bar 95 au lieu des 1.7 préconisés ! Pression ajustée, ça repart pour du roulage en vue de la course : il faut valider le 0611 sur au moins 18 tours. Malgré tous ses efforts, PonPon n’arrive pas à améliorer encore, le pneu ayant trop de tours pour donner son plein potentiel mais ça roule régulier en 1’30 jusqu’à la fin de la séance ! Le set-up est donc très bon, nous pouvons être fiers : notre simulation de course est très rapide, la moto à énormément progressé et PonPon à force de collectionner les pots de Nutella est en pleine possession de ses moyens, le coaching de Black Jack commence à payer ! Seule petite déception : ne pas avoir pu accrocher un 1’29 alors que nous en avions largement les moyens, si PonPon n’avait pas fait son benêt, il se serait arrêté ajuster la pression du pneu bien plus tôt ! Mais bon, 1’30’ ‘2 avec une pression de pneu dans les choux, c’est qu’on a bien bossé ! Résultat : 10e temps (3e stock), objectif atteint !

En Supersport, Hugo a eu un peu de mal le matin sur une piste humide puis séchante : 30e position en 1’39’ ‘6, mais a réalisé une superbe deuxième séance : 16e temps avec un superbe chrono de 1’34’ ‘1 ! Il a gagné plus d’une seconde par rapport à la veille, bien coaché par Black Jack et Fred Pépisoude il a progressé en pilotage et la travail sur sa moto par ses mécanos et par HBR à payé ! Il est dans de bonnes dispositions pour réaliser de belles manches !

Hugo Abadie : un jeune qui va bien et un style spectaculaire !

Hugo Abadie : un jeune qui va bien et un style spectaculaire !

Samedi soir, on fête nos bonnes qualifs « TTS style » ! On invite les copains commissaires à l’apéro, on bouffe super bien grâce au chef Bernard et ça part en boeuf de fou avec Denis, guitariste du groupe GADZY venu nous encourager, et Dirty Henry AKA Pépigants. Et ça envoie des chansons qui parlent d’antisociaux qui perdent leur sang froid sur l’escalier vers le paradis, ou l’autoroute vers l’enfer je me souviens plus trop… pas facile à suivre mais super sympa !!

Dimanche matin, un ciel chargé accompagne notre réveil… La météo est menaçante et la pluie est prévue dans la journée, ce qui n’aura pas découragé les spectateurs avec 9600 entrées payantes ce jour là ! Première manche pour Hugo : il fait encore sec mais il arrive en retard en pré-grille ! Il devra donc partir de la dernière position sur la grille et doit réaliser un ride through dans les 5 premiers tours… Les boules, mais vu les problèmes rencontrés en qualifs et la piètre 30e place sur la grille, nous n’en tenons pas trop rigueur et nous considérons cette course comme une grande séance d’essais pour lui… Il termine donc 26e à un tour des leaders mais avec des bons chronos (1’34 »5). Nous sommes quand même frustrés car son rythme de course lui aurait sûrement permis de se battre pour le top-15.

Au tour de PonPon en fin de matinée, il pleut sur la grille et le départ est donné sur une piste grasse très piégeuse… Départ moyen et début de course trop prudent, PonPon dégringole jusqu’à la 23e position ! Trop effrayé de partir à la faute, il se fait doubler dans tous les sens. Et ce n’est qu’a partir du 3e tour que la machine se met en marche : après avoir pris la mesure de la piste, PonPon prend son rythme et remonte un à un ses adversaires. Sa remontée l’emmènera jusqu’à la 12e position scratch (5e stock), nous sommes évidemment frustrés car nous avions le rythme pour accrocher la 8e position scratch et le podium stock à la régulière ! Comme à son habitude, PonPon faisait partie des plus rapides en fin de manche mais son début de course calamiteux a ruiné nos espoirs de podium… Il faut dire que notre qualif ratée n’a pas aidé non plus. Pas grave, nous avons fait le spectacle avec cette superbe remontée et le potentiel est bien là !

Piste piégeuse et petit high side de PonPon dans la premier tour

Première manche : piste piégeuse et petit high side de PonPon dans le premier tour

En début d’après-midi la pluie fait son apparition : Hugo devient livide, il est très peu expérimenté sous la pluie, lui qui ne roule habituellement que sous les cieux Ibériques souvent plus cléments que les nôtres. Black Jack le coache sur l’art du pilotage sur le mouillé, on lui monte deux pneus pluie neufs et c’est parti ! Il prend un bon départ et se retrouve instantanément dans un bon groupe, en bagarre pour la 14e position ! Il roule vite et bien, oscillant entre la 14e et la 17e position au gré des nombreux dépassements. La bagarre est sublime et Hugo semble s’amuser comme un fou ! Il signe au passage d’excellents chronos, en 1’46 »8. Malheureusement, il part au tapis à 2 tours de la fin : une glisse un peu trop prononcée à l’entrée du S du lac se finit en high-side… Grosse chute, moto bien abîmée mais Hugo avec son moral de guerrier relève sa belle blessée et finit la course en 33e place avec une moto partiellement détruite, réservoir percé, guidon cassé, sans cale pieds et couvert de boue ! Cela méritait bien une salve d’applaudissements à son retour au box ! Nous sommes fiers de lui, il a été très courageux et à fait preuve d’un talent certain sous la pluie vu son statut de néophyte en la matière. Malgré les résultats finaux peu démonstratifs, nous sommes contents de son évolution au long du week-end : il a su faire preuve d’écoute et nous a révélé son potentiel malgré ses moyens techniques et matériels très limités. Expérience à renouveler !

Manche Supersport terminée, pas le temps de souffler pour l’équipe car il est déjà l’heure de la deuxième finale Superbike : PonPon part 10e sur la grille et nous fondons de gros espoirs sur cette course, on ne sera pas déçus ! La piste est encore mouillée mais il ne pleut plus : départ canon depuis la 10e place, PonPon sort 8e de l’escargot. Il se permet même de dépasser le maître Grégory Leblanc à la fin du premier tour pour franchir la ligne 7e à la fin du 1er tour. Il est en bagarre dans un groupe formé par Foray, Black, Gimbert et Leblanc. En tête, Muscat s’est envolé devançant Salchaud et Jonchière. Après avoir temporisé un tour ou deux pour prendre la mesure de la piste, PonPon prends son rythme et entame sa remontée : il passe rapidement Black, Foray et Gimbert et se retrouve 5e derrière Jonchière. Il remonte encore et passe Jonchière au 12e tour pour prendre la 4e place et la 1ere position du classement Stock ! PonPon est alors le deuxième plus rapide en piste derrière Leblanc (en 1’41’ ‘5) et il remonte très vite sur Salchaud (a hauteur de 2 secondes au tour). Il rejoint Salchaud à l’entame du dernier tour et porte son attaque bout de la ligne droite de l’aviation au prix d’un freinage de dingue ! Malgré tous ses efforts, Salchaud ne repassera pas et PonPon franchit la ligne d’arrivée 3e scratch derrière Leblanc et Muscat, 1er du classement Stock !

Les réglages pluie trouvés par HBR ont fonctionné à merveille et le coup de poker de Anthony Pépito au niveau des pressions de pneu à été capital !

TTS au sommet du podium Stock !

TTS au sommet du podium Stock !

Course de folie, nous exultons à l’arrivée au parc fermé ! Larmes dans les yeux de beaucoup de membres de l’équipe : l’émotion du moment est indescriptible, nous avons réussi l’exploit de hisser notre belle 17 Stock sur le podium scratch et sur la plus haute marche de son classement, et le tout à la maison, devant tous nos partenaires, amis, familles et fans ! Deux podiums, interviews télé et conférence de presse : nous sommes arrivés là ou personne ne nous attendait, bien que nous savions que le potentiel de notre belle équipe était là pour réaliser de telles performances !

Podium Scratch aux côtés de Muscat et Leblanc

Podium Scratch aux côtés de Muscat et Leblanc

Nous tenons vraiment à remercier toute l’équipe, le talent, la dévotion et le travail de chacun depuis 2013 à payé ! Pour citer Black Jack : « Comme je suis fier de nous dans cette victoire, ne l’oublions jamais lorsque ce sera plus dur et que nous aurons envie de tout abandonner, c’est à ce goût de joie et de bonheur qu’il faudra penser. » Nous avons aussi grande envie de citer Philippe, notre Team Manager adoré : « Cette victoire et ces podiums, c’est formidable, et dû à l’énergie et l’investissement de vous tous, c’est aussi votre Victoire ». Alors mille merci à tous les membres d’équipe TTS et RPM : nous pouvons être fiers de faire partie de cette tribu bruyante et qui rigole beaucoup mais sur laquelle il faut toujours compter !

Mille merci à vous également, chers partenaires qui nous accompagnez dans cette folle aventure, ce podium est vôtre, merci de nous permettre de vivre nos rêves ! Petites mentions spéciales pour JFO Motos et l’ASMAB de Nogaro, qui grâce à leur engagement renforcé vont nous permettre d’envisager un peu plus sereinement notre fin de saison toujours incertaine niveau budget.

Enfin merci à tous nos amis, famille, sympathisants et fans en tout genre, c’est aussi grâce à votre soutien que nous avons pu en arriver là !

Le mot de la fin : on peut dire que l’on était très nombreux aux côtés de PonPon sur cette marche du podium !

Enfin, voici pour les malheureux absents de ce dimanche de folie, la partie qui nous est consacrée sur le résumé de Motors TV :

 

Mille mercis à tous et rendez-vous au Vigeant dans moins d’un mois, les 23, 24 et 25 mai prochains !

Que j’aime cette équipe, Forza TTS !!

 


5 commentaires

vidal · 5 mai 2015 à 16:56

BRAVO c’est une Victoire!! plus qu’un bon résulta
et ce compte rendu en montre toute la valeur.
Pilote et équipe BRAVO
Franky!

    Gabriel · 5 mai 2015 à 20:45

    Merci Franck,
    Ton message fait super plaisir ! Fierté pour nous de refaire monter les cuirs Vidal Sport sur les podiums de Superbike depuis les exploits du grand Thomas Metro !
    Merci encore Franck ! Vidal Power !
    L’équipe du TTS.

Philippe · 4 mai 2015 à 17:41

Bravo pour ce compte-rendu. Tout est dit, et les photos sont superbes. C’est vrai que je suis fier de vous pour cette réussite collégiale. Bravo à tous…
Philippe THOMAS

FANFAN · 4 mai 2015 à 17:36

Salut à tous les Pépi (pro, fuel … et les autres, c’est comme les 7 nains de blanche-neige, on en oublie toujours un), et à toute l’équipe
J’ai connu les début tâtonnant de TTS lors des premières courses d’endurance, qui a su s’imposé au fur et mesure des années pour finir sur cette superbe troisième marche du podium. Cette place est largement méritée pour cette équipe qui sait associer rigolade, pas prise de tête et professionnalisme et nous montre que cela fonctionne. Ne changez rien, encore toutes nos félicitation et continuez à nous faire vibrer sur les manches du FSBK

PS: je suis content de voir que je ne suis pas le seul à faire des high side à l’entrée du S!!!!

Fanfan et Funny

    Gabriel · 4 mai 2015 à 17:43

    Merci beaucoup les copains !
    et prompt rétablissement à Fanfan, c’est le métier qui rentre 😉

    L’équipe du TTS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.