FSBK Albi : une finale en apothéose !

Après notre bonne fin de week-end à Carole, tout le Team avait à cœur de briller sur les terres Albigeoises à deux pas de notre QG Toulousain. Grâce au superbe boulot de Polymoulages 31 sur les carénages, de Bruno « Pépignôle » à la peinture, et de STM31 à la déco, nos deux motos sont fin prêtes et toutes belles pour en mettre plein les yeux à la concurrence ! PonPon rentre alors à peine du Bol d’Or où il a brillé au guidon de la Yamaha R1 #36 du 3ART Yam’ Avenue et il souhaite finir la saison sur une bonne note plus que tout au monde. C’est donc couteau entre les dents que nous nous installons jeudi sur le paddock du circuit d’Albi.

Pour l’occasion, nous avons loué un box et nous installons notre hospitality côté paddock de concert avec Franck Vidal, qui à lui déplacé sa structure Vidal Sport pour l’événement. Tout est beau et propre, prêt à recevoir dignement nos partenaires et supporters au long du week-end !

Vendredi matin, il fait beau mais les températures sont basses… Nous sortons en début de séance avec deux vieux pneus pour accumuler du roulage et se remettre ce tracé ultra-rapide en tête. Les chronos descendent doucement et nous passons un pneu plus propre à mi-séance pour essayer d’améliorer. C’est rapidement chose faite, nous validons la démultiplication et nous opérons quelques modifications minimes sur le châssis. Le pilote se sent très bien et finit la séance en un très correct 1’22’7, synonyme de 12e position… Nous sommes satisfaits et tout marche comme sur des roulettes ! Anthony « Pépito » est rayonnant, « enfin un week-end qui commence bien ! » C’est sûr que l’on a rarement été aussi bien placés un vendredi matin, mais il ne faut pas s’enflammer : le week-end va être long et nous savons qu’il reste beaucoup de boulot pour être performants.

Vendredi après-midi, le soleil à chauffé la piste et nous devons commencer à régler la moto en vue des deux courses de Dimanche. Pépito fait monter un 611 arrière neuf, qui sera vraisemblablement le pneu que nous utiliserons en course. On repart en début de séance avec les vieux du matin pour travailler en gommes usées, et nous arrivons à rouler aussi vite que le matin ! A environ mi-séance, nous rentrons pour passer le 611 neuf et faire des tests de grip et de longévité. Premier tour lancé en 1’22’3 et… le pilote rentre au box, en sortant la désormais célèbre Punchline à Pépigros : « LA MOTO ELLE FAIT DES TÊTES A QUEUES !! » En sortant trop large dans la terre à la sortie d’une chicane, PonPon est passé sans couper dans un gros trou et à plié la jante arrière ! Tellement plié que le pneu a instantanément crevé, faisant frôler la correctionnelle à la 17 au virage suivant ! Le temps de la stupéfaction passé, Pépipro démonte la roue et Pépito part en courant au camion Pirelli dans la paddock pour faire monter le 611 sur une autre jante. Il revient très rapidement, complètement à bout de souffle et nous repartons pour la quinzaine de minutes restantes. La moto repart mais nous ne réussissons pas à améliorer, le pneu n’a visiblement pas aimé l’incident, il a de plus trop refroidi et n’offre plus le grip nécessaire à améliorer. Avec le 22’3, nous prenons quand même le 15e chrono de la séance, très positif.

A l'attaque lors des essais du vendredi !

A l’attaque lors des essais du vendredi !

Vendredi soir, nombre des membres de l’association nous ont rejoint et c’est un réel plaisir de partager le repas avec tout le monde ! Notre armée de filles Lisa, Camille et Audrey, dirigées d’une main de fer par leur chef Virginie « Pépithunes » vendent nos produits dérivés comme des petits pains et mettent l’ambiance ! Nous restons quand même concentrés et nous faisons un solide briefing pour la journée de qualifications de demain qui sera déterminante pour la suite et la fin du week-end.

Samedi matin, comme d’habitude le jeu des étiquettes de pneus commence et nous partons d’entrée avec deux pneus neufs, T20 devant et 611 derrière. PonPon profite rapidement des pneus neufs et signe un très bon 1’21’6 qui nous place alors à la 9e place du classement provisoire ! Sur la fin de séance, nous bouclons un maximum de tours pour accumuler de l’expérience et affiner encore les réglages de la moto. Un léger pompage de l’arrière sur les grosses accélérations sera vite réglé par Pépigros. Le grip du pneu de course est très satisfaisant et nous sommes constants dans de bons chronos. En fin de séance, c’est la valse des pneus qualif’ chez nos concurrents et nous reculons de fait à la 15e position, un peu frustrant mais nous aurons l’occasion de nous rattraper l’après midi !

L’après-midi, nous repartons faire du roulage avec les vieux du matin. Le rythme en pneus usés est vraiment très satisfaisant puis-qu’avec le 611 déjà bien kilométré, la 17 roule régulièrement en petit 1’22 avec un meilleur en 1’22’1. PonPon enfile les tours pour prendre un maximum d’expérience et il essaie en particulier de prendre des roues pour progresser. A quinze minutes de la fin de séance, nous rentrons au box et nous passons le pneu qualif ! Ce pneu à la durée de vie de 5 tours (3 tours lancés) devrait nous permettre de valider une bonne position sur la grille pour la course 2. Premier tour lancé moyen en 1’21’7, second tour en 1’21’3. Au fil du 3e tour, la 17 allume tous ses intermédiaires en vert ! Nous avons quasiment 4 dixièmes d’avance sur notre référence à l’entame du T3, et mille fois hélas, PonPon est gêné par David Checa qui rentre au stands sous son nez dans le dernier virage. Avance perdue, le tour est bouclé en 1’21’3… Jack est furieux, ce tour méritait largement un gros 1’20 ! Tant pis, c’est le risque majeur du pneu qualif. Alors qu’il reste 2 minutes de qualif’, la 17 est de retour au box, nous avons pris la 9e place (3e stock) ! Mais stupeur au baisser du drapeau, deux concurrents améliorent et nous repoussent 11emes et 4e stock… Dommage, notre premier top-10 en qualif’ nous tendait les bras ! Le résultat reste quand même très bon et nous donne toutes nos chances pour la course 2 ! A l’analyse de la feuille de résultats, force est de constater que le niveau du FSBK cette saison est tout simplement hallucinant : nous sommes 10 pilotes en 7 dixièmes. Même tendance qu’a Carole, impressionnant !

"A toc" avec le pneu qualif !

« A toc » avec le pneu qualif !

 

Retour au paddock, on fête ça ! Les filles ont fait des gaufres, et beaucoup de monde est là pour partager ce moment avec nous, Extra !

Dimanche, c’est notre jour : jour de course ! Toute l’équipe est confiante, les positions sur les deux grilles sont satisfaisantes et notre rythme de course est très bon ! « Y’a plus qu’à ! »

Pour la course 1, PonPon rate son départ depuis la 15e place et se fait enfermer dans la première chicane… Trop excité devant ses supporters, il a lâché l’embrayage beaucoup trop vite, la moto s’est cabrée et il à dû couper. Il boucle le premier tour en 16e position et entame une de ses fameuses remontées qui font la gloire de TTS !      14e au tour suivant, il se retrouve derrière son pote Maxime Cudeville. La 17 trouve l’ouverture deux tours après. Nous sommes alors 11emes et légèrement décrochés par rapport au groupe de trois pilotes devant nous. PonPon prends alors son rythme régulier en 1’21’6 et grappille du terrain. Quelques tours plus tard, nous sommes au contact et nous prenons l’avantage sur Jonchière au bout de la grande ligne droite, la 17 est de fait aux trousses des deux Yamaha Viltaïs, il profite d’une erreur de Salchaud pour prendre la 10e place et il finit par doubler Buisson a deux tours de la fin pour rallier l’arrivée 9e scratch et 4e stock ! Objectif atteint ! Toute l’équipe est très heureuse du résultat, seule petite déception nous ne finissons pas loin du podium stock… Pépigros motive alors tout le monde « ce sera pour cet aprèm’ ! » Sacré Pépigros.

 

12030332_86Bien entouré sur la grille de la course 2 !

Bien entouré sur la grille de la course 2 !

Pour la course 2, la tension est bien plus palpable que d’habitude au sein du Team, nous sommes très bien placés pour finir l’année en beauté !

Suite à un cafouillage de la direction de course à cause d’une panne du feu de départ, la course sera amputée d’un tour et le départ sera donné à l’ancienne… Au drapeau tricolore ! Très bon départ de la 17 cette fois qui boucle le premier tour en 9e place ! Place que PonPon ne quittera plus jusqu’à l’arrivée. Il reste alors dans le sillage de Dos Santos et Loiseau mais il manque de vitesse pour tenter une quelconque attaque… Devant, aucune chute ou problèmes techniques ne nous permettent de gagner des places, mais sportivement parlant nous n’avons jamais été aussi proche de la tête sur le sec ! Après 16 tours très intenses, la 17 franchit la ligne d’arrivée 9e scratch et… 3e stock !! Podium !!

Gros soulagement et joie infinie pour tout le Team ! PonPon comme a son habitude fait l’andouile et grimpe au grillage devant la tribune sur laquelle tous nos supporters sont amassés… Grâce a Laurent Mours, il récupère un drapeau TTS et il finit le tour d’honneur fanion brandi. Au podium c’est la liesse, le speaker nous somme de faire moins de bruit « Calmez vous les TTS !! », ambiance TTS’s Style !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant de ranger et de rentrer on en profite pour tous fêter ça, un de nos supporters avait amené du Champagne ! Et c’est comblés de joie que nous sommes retournés à Toulouse, des images plein les yeux grâce à un week-end quasi sans faute et très haut en couleurs !

Bilan de cette saison Superbike : malgré trois podiums nous terminons 12e scratch et 6e stock… Légèrement en deçà de nos objectifs mais avec 4 résultats blancs il est impossible de faire mieux. Nous payons cher un milieu de saison où nous avons été frappés à de multiples reprises par des soucis techniques, la faute à un budget serré et du matériel vieillissant. En tous les cas, force est de constater que notre niveau de performance s’est largement élevé par rapport à 2014 : lorsque tout se passe bien, nous sommes systématiquement dans le top-5 du classement stock : signe de notre notable progression. Avec seulement 3 chutes dans la saison, « Pépibac » a lui aussi montré une belle progression : il a divisé son nombre total de tours en dépanneuse par plus de deux !

Reste à tous vous remercier pour votre soutien indéfectible, vous : partenaires, bienfaiteurs, membres de l’asso, équipe, rouleurs sur nos journées, amis, famille… Votre motivation sans faille paye de plus en plus année après année, et surtout nous permet de vivre a fond notre si belle passion. Merci à tous !

Hé ! On remet ça en 2016 ? 😀

EO0A3402-Modifier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Philippe Saccaro et Etienne Maurin pour les sublimes photos !

2 thoughts on “FSBK Albi : une finale en apothéose !

  1. Félicitations à toute l’équipe et à PonPon. Vous finissez cette saison de belle manière.
    Bravo aussi pour ces comptes rendus de course toujours aussi détaillés et plaisant à lire, ça donne envie d’y être.
    Au plaisir de se revoir lors d’un prochain roulage surement.
    A bientôt

    Pascal

  2. En effet, Gaby, tu as fais deux très bonnes manches, avec des chronos top. On va tout faire pour aller chercher un top 3 en 2016, avec une ZX10R neuve, que j’espère KAWASAKI devrait nous confier. Je vais m’en occuper par l’intermédiaire de 100% KAWA Agen. On verra bien si nos performances leurs ont plut.
    Dimanche, c’est notre dernière journée de roulage à Nogaro de l’année, donc à dimanche à tous.
    Philippe THOMAS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.