FSBK Le Mans : Challenge Nutella pour PonPon

Ca y est la charge est sonnée, la saison à commencé le week end dernier au Mans pour le Team Thomas Superpole avec la première épreuve du Championnat de France Superbike 2015 ! Au guidon, toujours notre trublion de Gabriel « PonPon » Pons juché sur notre belle Kawasaki ZX10R frappée du numéro 17. Côté Team, on ne change pas une équipe qui gagne : toujours la même bande de frappadingues pour le meilleur et pour le rire ! Nous accueillons néanmoins un nouveau mécano, Fred Bricault aka Pépiprof qui s’est chargé du reconditionnement du moteur de la 17 cet hiver. Enfin, l’association Racing Perspective Moto aligne une équipe de bénévoles Angevins qui nous assureront la logistique et la restauration cette année, ils ont super bien bossé ce week-end et nous ne pouvons que les remercier chaleureusement pour l’aide qu’ils nous apportent cette saison !

TTS / RPM, la formule gagnante !

TTS / RPM, la formule gagnante !

Vu le volume de gravier qu’a ramené PonPon la saison dernière, l’objectif de cette première épreuve est d’éviter la chute à tout prix ! PonPon a beaucoup souffert l’an dernier de pertes de confiance suite à ses nombreux tâtages de bitume (6 chutes en 5 week-ends de course) et pour ce début de saison il sera impératif pour lui de rester sur ses roues, quitte à limiter la prise de risque en roulant sans se mettre la pression. Le bon Black Jack veillera au grain et prends à sa charge la préparation mentale du pilote. Pour motiver encore plus PonPon, Pépichef a instauré le « Challenge Nutella 2015 » : après chaque journée de roulage sans chute, PonPon (véritable accroc à cette denrée) aura droit à un petit pot de Nutella… On peut dire que Pépichef à ouvert les hostilités en matière de running gag pour 2015 !

Arrivés au Mans jeudi en fin d’après midi, l’équipe prends ses quartiers dans la somptueuse et spatieuse structure RPM, Pépipro apporte les derniers ajustements à la moto, Cathy et Fred nous contoctent le souper et nous voilà prêts pour vendredi matin. Vendredi matin, il fait froid mais il n’a pas plu et la piste est sèche. PonPon part avec des vieux pneus d’endurance pour se remettre en jambes et se remémorer le tracé. Malheureusement pour nous, la séance a été réduite de moitié à cause du brouillard sarthois qui n’a pas permis de lancer les roulages avant 10h. Le manque de roulage de l’hiver se fait sentir puisque PonPon peine à se mettre dans le rythme, il finit la séance en 1’45’ ‘7 très loin de ses adversaires habituels (35e position), qui ont déjà roulé la veille. Pas grave, les axes de travail sur la moto se dégagent déjà et même si le chrono n’est vraiment pas rapide nous pouvons commencer à dégrossir la 17 qui n’a jamais roulé sur ce tracé.

Vendredi midi, nous avons eu la charmante visite de drôles de monsieurs habillés de bleu et venant de lointaines contrées où il pleut tout le temps. A priori ces gars là étaient des fans de musique car ils portaient les couleurs d’une certaine marque de pianos… Cependant, ces drôles de types se sont pris d’amitié pour l’équipe et dans leur infinie bonté, ils nous ont offert un train de pneus neufs pour le vendredi après midi ! Il n’en fallait pas plus pour accentuer le sourire sur nos visages ! BALLES NEUVES !!

Pas de bol, vendredi après midi il pleut ! PonPon tente une percée avec un pneu intermédiaire à l’arrière mais la pluie redouble et tout le monde part en pneus pluie. Et le festival PonPon démarre, très friand de ces conditions difficiles, il signe le 12e temps scratch en 1’59’ ‘3… Très bonne séance, le pilote s’est régalé et la moto semble saine malgré de gros soucis de grip à l’accélération qui nous handicaperont fortement pour la suite…

Samedi matin, qualif 1. La piste est toujours mouillée mais la pluie ne tombe plus, la quantité d’eau au sol à fortement diminué et nous repartons avec les mêmes pneus que la veille. La séance se déroule très bien, PonPon se concentre à résoudre ses problèmes d’instabilité du train avant avec Pépigros (Thomas HBR), et le problème sera résolu en cours de séance. PonPon claque un bon chrono en fin de séance en 1’55’ ‘7 et arrache le 15e temps scratch. De quoi être satisfaits : sur une piste très piégeuse, c’est la meilleure qualif de PonPon depuis Nogaro 2014, soit quasiment depuis un an !

Samedi après midi, la piste à séché et nous pourrons passer les pneus offerts par les hommes bleus. La séance risque d’être compliquée vu le peu de roulage sur le sec depuis le début du week-end, mais PonPon part le couteau entre les dents… pour rentrer un tour après, la moto bloquée en 6e vitesse ! Le sélecteur à cassé net dans la ligne droite au passage de la 6, retour au camion en courant pour l’équipe changer le sélecteur et ça repart. On a quand même perdu 15 min de séance. Retour en piste, premier tour lancé en 1’44’ ‘0 et PonPon s’arrête faire la pression des pneus, et là stupeur : le pneu arrière est dans un état pitoyable, il a arraché et est déjà fortement dégradé… et cela en seulement deux tours. PonPon repart et roule de suite en 1’42 mais sa progression est vite freinée : le pneu arrière est mort et n’a aucun grip. PonPon essaie de compenser, mais il peine à trouver rapidement des bons repères en piste et commet beaucoup d’erreurs… Il termine la séance en 1’41’ ‘8, à la 25e place !! Rageant vu que PonPon avait roulé en 1’40’ ‘6 aux 24h du Mans 2014, chrono a peine plus d’une seconde plus rapide et qui aurait été récompensé par la 12e place sur la grille de la course 2 !! Débriefing après la séance, l’équipe est frustrée : si le pneu avait tenu ça aurait amélioré plus que ça ! Après renseignements chez Pirelli, la référence choisie n’était pas du tout adaptée à la piste froide… Tant pis, PonPon a roulé régulier en gros 1’41 en fin de séance, son idéal time est en 1’40’ ‘9 et la moto semble pas trop mal réglée pour le sec, de quoi se redonner le moral pour les courses ! Petite anecdote rigolote : pendant la séance, au chemin aux boeufs, PonPon prends un repère de freinage matérialisé par l’ombre d’un poteau placé en bord de piste. Le tour d’après un « enfoiré de nuage noir » est passé entre le soleil et le poteau, PonPon ne trouve pas son repère et tire tout droit après avoir freiné beaucoup trop tard !

Dimanche matin, il pleut ! Retour aux réglages pluie et c’est parti, PonPon rejoint sa 15e place sur la grille pour la course 1. Il prend un excellent départ et boucle le 1er tour en 9e position, puis temporise pour éviter la faute à tout prix et recule au classement. Nombreux sont les pilotes à se faire piéger mais PonPon monte en puissance au fil des tours. Il est à la bagarre avec Salchaud et Longearet pour la 12e place scratch. Mais il est confronté à de gros problèmes de grip de l’arrière dès la mi-course, qui ruineront sa fin de course, la moto patine dans les lignes droites et le grip sur l’angle n’est pas au mieux non plus… PonPon ralentit en fin de course pour éviter de se faire piéger et rallie l’arrivée à 1 seconde de Salchaud et 5 dixièmes de Longearet, à la 14e place (9e Stock). Dommage ! Débriefing après la course : il y a eu un problème sur la cartographie moteur et l’antipatinage était désactivé, la pression de pneu arrière était trop élevée et la suspension arrière était réglée beaucoup trop ferme. L’équipe se remet au travail pour préparer la deuxième manche, mais nous sommes tous un peu frustrés : nous avions largement le potentiel pour rentrer dans le top-10… D’autant que la course de l’après midi s’annonce très compliquée vu la piètre 25e place sur la grille. Le bilan de cette manche 1 reste néanmoins positif, nous continuons à progresser sur les réglages de la moto, nous avons marqué de précieux points malgré les conditions de piste très piégeuses…

Quand on vous dit que c'était piégeux !

Quand on vous dit que c’était piégeux, chute imminente pour le 185 à la poursuite de PonPon !

Dimanche après midi, la pluie à redoublé, le vent s’est levé et il fait toujours aussi froid ! La course s’annonce dantesque et vu que PonPon s’élancera seulement de la 25e place, Pépigros tente un coup de poker avec l’amortisseur arrière : moins 4 tours de précharge et libération franche de l’hydraulique, « comme ça, on saura si on va dans le bon sens ! » Le problème de traction control est résolu mais nous choisissons de garder les pressions de pneu de la manche 1 pour être sûr que les problèmes rencontrés le matin venaient bien de la suspension arrière. La remontée vers les points s’annonce compliquée mais chez TTS, rien n’est impossible (la preuve, PonPon ne s’est toujours pas mis au tas) !

Bon départ depuis sa 25e place, PonPon boucle le premier tour en 21e position. La visiblité est nulle, la piste est détrempée et énormément de pilotes se font piéger… PonPon prend petit à petit son rythme, les réglages opérés sur la moto semblent fonctionner et il remonte un à un ses adversaires ! Après avoir doublé les Le Coquen, Gerard, Ayer, Cudeville, Longearet, Diguet, Mace et autres, PonPon se retrouve à la 14e place en bagarre avec Violland, Jaillet et… Grégory Leblanc l’officiel Kawasaki et multiple champion Superbike qui a fait un mauvais choix de pneus. Il réussit à doubler ce dernier mais ne pourra rien contre Violland et Jaillet… PonPon à détruit son pneu arrière en forçant pour remonter et se retrouve confronté à de gros problèmes de traction sur les trois derniers tours, ce qui ne lui permettra pas d’attaquer plus. Peu importe, PonPon conclut sa remontée fantastique en 13e position ! Excellent résultat qui comble l’équipe de joie, retour au paddock on fête ça « TTS style », ça braille ça saute ça rigole… bref on est contents ! PonPon a réussi à éviter la chute dans des conditions extrèmes et pour fêter ça, il se jette par terre sous la tonnelle… a Pépichef de conclure « mais il est complètement con celui là ! »

Bilan du week-end très positif malgré tous les problèmes que nous avons encore dû affronter, mais nous avons su réagir vite et bien, nous avons bien progressé sur la moto et PonPon rafle la mise : il ramène des points inespérés vu la configuration du week-end et il a pu emmagasiner du roulage efficace sans chuter. Le « jeune branleur » repart donc avec son magot : trois pots de Nutella ! Et evidemment, le plus important de tout, on s’est super bien marrés !! 🙂

A la bagarre avec LeCoquen

A la bagarre avec LeCoquen

Nous remercions évidemment tous nos partenaires sans qui nous ne pourrions pas défendre nos chances, merci à nos bénévoles qui abattent un travail fantastique et merci à toutes les personnes qui nous supportent et qui nous suivent !! L’aventure continue !! 🙂

Prochains rendez-vous FSBK à Nogaro les 25 et 26 avril, épreuve à domicile pour nous, on compte sur vous pour venir nous encourager !! N’hésitez pas également à suivre les évolutions de PonPon aux 24h du Mans dans deux semaines sur la R1 numéro 36 du Team 3ART Yam’ Avenue !

GAAAAAAZZZ et à jeudi prochain sur le circuit de Nogaro (première journée TTS de la saison) pour les plus chanceux d’entre vous 😉

One thought on “FSBK Le Mans : Challenge Nutella pour PonPon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *