FSBK Pau-Arnos : La fournaise !

C’est bien décidé à poursuivre sur sa belle lancée que le Team Thomas Superpole a pris la route pour les Pyrénées-Atlantiques et le tortueux tracé de Pau-Arnos. Malgré un moral et une motivation au beau fixe, la tâche s’annonce compliquée : nous avons pu aller faire une journée d’entraînement en vue de la course deux semaines plus tôt, et les performances observées ne sont pas à la hauteur de celles espérées. Il va donc falloir travailler vite et bien pour trouver rapidement les bons réglages et le bon rythme.

Les essais du vendredi nous permettent de dégrossir le travail. Lucien s’élance le premier pour la séance European-Bikes. Sa MV Aguste 800 F3 fonctionne à merveille sur ce tracé lent et sinueux, et Lulu apprécie beaucoup ce tracé Béarnais. Comme à son habitude, il n’a pas mis son transpondeur et ne sera donc pas classé lors de cette séance. 

Pour la première séance Superbike, nous passons directement un avant SC2 neuf à l’avant afin de lui faire faire le plus de tours possible dans la journée et ainsi valider son fonctionnement. Nous voulons a tout prix éviter la situation de Ledenon, où notre stratégie en SC3 n’avait pas fonctionné en course 2 à cause des fortes chaleurs. Le set-up semble plutôt bien fonctionner, et nous terminons la séance à la 3e place Challenger (13e scratch) en 1’19’8. Le feeling est bon, mais PonPon manque encore de rythme et commet des erreurs de trajectoires par endroits. Un bon débriefing avec Pépiprof permettra d’y remédier !

Début de l’après-midi, c’est la seconde séance European-Bikes ! Lulu part couteau entre les dents et équipé d’un transpondeur, bel effort. Après quelques tours, la MV #47 rentre au box, son pilote se plaint de réactions trop vives du train arrière à l’accélération. Quelques « magic clics » réalisés par Thomas « Pépigros » HBR et c’est reparti. Lucien signe à l’issue de la séance une belle 10e place avec un chrono en 1’24’3, de bonne augure pour les qualifications du samedi d’autant qu’il n’a pas passé de pneu neuf.

Pour la seconde séance Superbike, nous allons essayer un nouveau pneu arrière en vue de le valider pour la course. Les conseils de pilotage apportés par Pépiprof semblent rapidement porter leurs fruits et les chronos s’améliorent tout après tour. Après plusieurs arrêts pour peaufiner les réglages, la séance se termine et nous prenons à nouveau une satisfaisante 3e place Challenger (12 scratch) derrière Berchet et Guittet en 1’19’4. Nous avons bien travaillé, la moto fonctionne de mieux en mieux et notre rythme s’est bien amélioré. Il faut continuer !

Samedi matin, première séance qualificative pour la série European-Bikes, la belle diva de Lulu est équipée de pneus neufs, ça va donner ! La séance se déroule bien, et « Pépichuck » améliore ses chronos de la veille de plus d’une seconde. Malheureusement, c’est insuffisant pour atteindre son objectif de top-10, il prend la 12e place en 1’23’2. Il aura donc fort à faire en course pour remonter, ce qui nous promet un belle course.

Plus tard dans la matinée, nous sommes prêts pour la première qualif’ Superbike. SC2 neuf à l’avant et 0602 à l’arrière, un nouveau pneu course type SC0 que nous devons valider par cette déjà forte chaleur. Idéalement, il serait bien de faire le moins de tours possible afin de préserver le pneu avant, mais nous manquons encore de roulage te d’expérience il va donc falloir trouver un juste milieu. PonPon sort pour un premier run et améliore son chrono de la veille en 1’19’2 ce qui nous place dans le top-10 scratch provisoire en ce début de séance. A mi-séance, la concurrence améliore et nous ressortons pour un second run qui nous permet d’améliorer en 1’19’0. Nous prenons au final une belle 3e place Challenger et 13e scratch, pas mal surtout que nous avons réussi à ne couvrir que 16 tours dans la séance.

Début de l’après-midi et première course European-Bikes. Un soleil de plomb écrase littéralement le paddock, la chaleur est véritablement suffocante. Lulu est super motivé et vise le top-10. Comme toujours, il prend un départ très moyen depuis la 4e ligne mais rattrape rapidement son retard au prix de dépassements musclés. Au troisième passage, il a récupéré la 12e position et accélère le rythme pour remonter. Il est à la lutte avec Roques, Viemont, Nangeroni et Lefort pour la gain de la 8e place. Dans les cinq derniers tours la bataille fait rage, Viemont a réussi à s’échapper du groupe et Lulu est aux prises avec Lefort pour la 9e position. Il sort finalement vainqueur du duel et signe une superbe 9e place bien méritée ! Bravo !

En fin d’après midi, c’est avec plus de 60 degrés sur la piste que les pilotes Superbike s’élancent pour le seconde séance de qualification. Nous repartons avec les pneus du matin pour prendre le rythme, en vue de passer un pneu qualif’ en fin de séance. PonPon part pour son premier run et enchaîne les tours en 1’19. A sa rentrée aux stands, il se plaint beaucoup d’un manque de grip du pneu avant. Nous ajustons la pression et on monte le pneu qualif’, quoi qu’il advienne il va falloir faire un tour « banzaï » ! Quelques minutes après, la Kawasaki #17 est de retour en piste pour son run final et malheureusement, ça ne voudra pas le faire. Complètement en perdition avec son avant, PonPon signe in extremis un décevant 1’19’4 après avoir manque de chuter plus d’une fois suite à de violentes dérobades du train avant. Nous prenons finalement la 5e position Challenger et 16e scratch, la course 2 s’annonce compliquée !

Après une bonne nuit de sommeil, le soleil se lève sur le jour de course ! Toute l’équipe est très excitée, beaucoup de proches sont venus nous supporter et nous sommes prêts à tout donner !

En milieu de matinée, la série European-Bikes prend la piste pour sa seconde séance qualificative. Lulu n’a jamais réussi à entrer dans le top-10 en qualifications, et il compte bien prouver qu’il a la vitesse pour y parvenir ! Et au prix d’une grosse attaque, il arrache la 9e position sur la grille en 1’22’5 confirmant ainsi ses progrès. Good job !

Fin de matinée, la chaleur commence petit à petit à s’installer sur la paddock alors que les pilotes Superbike se préparent pour leur première manche. Nous avons fait monter in SC2 neuf à l’avant qui va faire les deux manches, et nous avons choisi le 0602 à l’arrière pour cette première manche qui devrait normalement bien fonctionner au vu des conditions.

Bon départ depuis la 13e position sur la grille, PonPon se retrouve propulsé directement dans le bon groupe à la lutte pour le top-10 avec les trois Suzuki LMS, Alex Plancassagne et David Muscat. A mi-course, nous sommes stabilisés en 13e position derrière Muscat et Guittet la fin de course s’annonce palpitante. Dans un très bon rythme, PonPon déborde rapidement Guittet et passe à l’attaque sur David Muscat. Il en profite pour signer son meilleur tour en course en gros 1’18. Quelques tours plus tard, c’est passé ! Nous avons ravi la 10e position mais Muscat ne semble pas avoir dit son dernier mot… Les trois derniers tours seront le théâtre d’une intense bagarre entre la Kawasaki #17 et la Ducati #3, avec plusieurs dépassements par tour. In fine, et malgré tous les efforts de PonPon, nous devrons nous contenter de la 11e position finale, mais nous prenons une superbe 2e place Challenger. Objectif atteint, un nouveau podium qui sera le cinquième de l’année. Au vu des difficultés auxquelles nous avons fait face, nous sommes tous très heureux de ce résultat. Reste plus qu’à faire aussi bien en course 2 !

L’équipe fêtera dignement ce bon résultat le midi avec la fameuse « pizza de podium » ! Sourire aux lèvres bien entendu.

Peu de temps après, l’heure de la seconde manche European-Bikes à sonné. Contrairement à son habitude, Lulu réalise un bon départ et boucle le premier tour en 9e position ! De nouveau à la lutte avec Roques et Viemont, notre Pépichuck réalise un premier tiers de course tonitruant. Il améliore son chrono de qualifications en 1’22’2, dépasse ses adversaires et s’échappe rapidement en 7e position. Une fois la situation stabilisée, Lulu gère son avance de main de maître et franchit la ligne en 7e position ! Son meilleur résultat dans la catégorie. Grâce à ces bonnes performances et sa régularité, Lulu pointe désormais à la 8e position du classement général en ayant manqué l’épreuve d’ouverture au Mans. Magnifico ! 

En fin d’après-midi, nous cherchons les coins d’ombre à l’heure de la seconde course Superbike. La chaleur est insupportable en plein soleil, et la piste Béarnaise est surchauffée à 63 degrés ! La course de 20 tours à suivre s’annonce comme un véritable défi. Départ canon depuis sa 16e place sur la grille, PonPon boucle le premier tour à une très bonne 9e position et 2e Challenger. Malheureusement, cette bonne entame de course ne sera qu’une illusion. En proie de nouveau à de grosses difficultés avec le train avant, PonPon sera contraint de baisser significativement son rythme pour ne pas aller à la faute. La consigne absolue étant la régularité, nous voulons être au bout des courses pour marquer toujours le plus de points possible dans un championnat Challenger extrêmement serré. Les deux derniers tiers de course seront un calvaire, en complète perdition PonPon fera tout pour éviter la chute et franchit la ligne d’arrivée à une pâle 13e position scratch et 4e Challenger.  Au parc fermé, le pneu avant fait une drôle de tête : complètement mort sur le côté droit. C’est déjà un vrai miracle que nous soyons à l’arrivée de cette seconde manche ! 

Le constat est très clair, dès que la température de piste est très élevée, nous sommes perpétuellement en difficulté avec le train avant. Des solutions vont être à trouver pour maintenir un bon niveau de performance dans ces conditions et pour ne pas continuer de passer à côté des courses du dimanche après midi. Nous allons devoir travailler encore plus dur pour adapter le châssis de notre Kawasaki dans le but de préserver un bon niveau de performance du pneu avant quand la température est élevée.

Rendez-vous donc à Magny-Cours les 7, 8 et 9 juillet prochains pour la cinquième épreuve du FSBK 2017 ! Un grand merci à tous nos supporters et partenaires qui nous permettent de poursuivre notre aventure course après course et vivement la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *