Après une course sublime à Ledenon soldée par une brillante victoire, le Team Thomas Superpole se retrouvait en tête du classement général scratch. Cette finale à Carole devait alors nous permettre de marquer les 15 points de la 4e place pour être titrés.

C’est donc avec une motivation sans pareille que le team est monté en région Parisienne en ce jeudi 10 octobre pour aller chercher ce titre de champion de france tant convoité.

Embarqués dans 3 véhicules pour permettre la logistique et le fonctionnement du team lors de ce week end de course, la joute à commencé dès le jeudi sur la route, à coups de billes de paintball… Le voyage est donc passé très vite, vu la rigolade générale 750 km durant.

Jack et son espace racing modified, lointain perdant de la joute autoroutière…

Arrivés sur place, c’est l’hilarité générale parmi les concurrents : nos voitures couvertes de peinture ne passent pas inaperçues ! Nous installons notre camp de base, Virginie nous gâte par un très bon repas, et au lit : essais libres le lendemain.

Gaby Ponpon part en premier le matin sur une piste encore mouillée, suivi par Nico La Burne et Jack The Bike. Eric Delcamp nous a rejoint et ses suspensions font une nouvelle fois des miracles : la moto est géniale à piloter et fait l’unanimité parmi les pilotes.

Fin de journée, les réglages ont été bien dégrossis sur le séchant : Jacques et Nico sont en 1’07 et Gaby est en 1’05.

Gaby Ponpon en action aux essais libres

Gaby Ponpon en action aux essais libres

Le soir, Virginie soude sa soude sur la ripaille. Steph, Thomas et Seb envoient le pâté sur la mécanique pour préparer la moto pour le lendemain. Jack, promu « Chef de stand » braille et donne des ordres déguisé en Elvis, les pilotes Nico et Ponpon se la donnent au mini ping pong et Eric et Philippe se racontent blagues et exploits vécus au « bon vieux temps où l’on pouvait mettre n’importe quelle pression dans les pneus, ça marchait quand même ».

Le lendemain, nous sommes rejoints par Nathalie, une copine de Nico qui nous éclairera de son humour et de sa joie de vivre jusqu’à dimanche soir, tout en nous filant quand même un bon coup de main.

Nico le pilote jaune part en qualif en vieux pneus et signe un 1’07, Ponpon améliorera un peu en gros 1’04. Nous gardons notre atout pneus neufs pour l’après midi.

L’après midi, Nico améliore en 1’06 »5, il se fait plaisir et semble à l’aise. Ponpon part très remonté et signe le 3e temps de sa séance en 1’03 »8. La moto est donc qualifiée en 6e position ce qui est très satisfaisant.

Le soir c’est crêpes nutella par Virginie qui donne de sa personne pour fêter la qualif,  nous sommes même rejoints pour l’apéro par Franck Gaziello, pilote sur la BMW N°23 (qui joue le titre avec nous) et l’un de ses mécaniciens. Tout le monde rigole bien, mange bien puis c’est l’heure du dodo : demain « faut tous les exploser ! »

L'équipe TTS détachée pour l'épreuve de Carole (tu nous a manqué tony !)

L’équipe TTS détachée pour l’épreuve de Carole (tu nous a manqué tony !)

Dimanche, jour de course. L’équipe est sur-motivée pour aller chercher ce tant convoité titre.

Ponpon prendra le départ, il se place sur la 6e place d’une grille conventionnelle (départ type Le Mans impossible sur le petit circuit de Carole). Son départ sera bon, il plonge en 2e position dans le premier virage puis prends la tête dès le 2e tour. Ce sera ensuite un festival : Ponpon creuse l’écart sur ses poursuivants tour après tour, record du tour à la clé en 1’03 »7.

Gaby Ponpon, en tête de la course

Gaby Ponpon, en tête de la course

Ravitaillement réalisé sans accroc, Ponpon double son relais et reprends la piste. A la fin du second relais de Gaby, notre avance sur les seconds est de plus d’un tour ! La perspective de titre commence à nous embrasser quand une vis d’embrayage vicieuse cède et perfore notre carter d’embrayage… La belle verte blessée perd de l’huile et les commissaires techniques nous interdisent de reprendre la piste.

Nico reprendra quand même le guidon 5 tours pour vérifier si la fuite persiste, ce sera le cas et c’est la mort dans l’âme que le TTS devra signer son seul abandon de l’année et ainsi dire adieu à ses espoirs de titre…

Nico La Burne en action

Nico La Burne en action

C’est donc une vis vicieuse qui nous a fait réfléchir sur le sens de la vie à Carole en nous montrant à raison que rien n’est jamais acquis en course moto. Mais que tout le monde se rassure, cette vis ira méditer son forfait au fond d’une benne à ferraille !

La déception et la frustration de l’équipe est très grande mais les expériences telles que celle ci aideront notre équipe à grandir, à progresser et à se souder encore…

Heureusement que 2014 arrive, nous serons là et encore plus motivés !!

Cependant nous avons été fiers de montrer qu’une équipe avec très peu de moyens peut se battre devant en CFE, puisque nous décrochons le titre de vice-champions de France d’ Endurance ainsi que la couronne nationale dans notre catégorie Superstock !

Rendez-vous en 2014 pour de nouvelles aventures !!

Rendez-vous en 2014 pour de nouvelles aventures !!

Evidemment nous remercions, tous nos sponsors, partenaires et amis avec un remerciement spécial pour tous les généreux donateurs qui nous ont permis d’aller défendre nos chances à Carole !! Merci à tous et rendez-vous en 2014 !

Full throttle and stay tuned !