15ème au classement général – 8ème catégorie stock le samedi et le lendemain un moteur…la vie de pilote n’est pas un long fleuve tranquille…

 

 

Le Team TTS a passé deux semaines à remettre en état la Kawasaki de Gabriel, qui suite à sa chute à Lédenon avait subi beaucoup de dégâts. Grâce à l’efficacité de Vija Aircraft Engines, HBR Suspensions et Polymoulages 31 il a pu réparer sa moto dans les temps.
 
Gabriel roule sur une Kawasaki de 2012 préparée stock. Faute de budget et de sponsors, il roule comme son co-équipier en Pirelli 600cc Guillaume Antiga, avec des pneus qui ont trois courses. Il est compliqué de faire des résultats probants en ces conditions.
 
Sur cette épreuve, un seul impératif: ne pas chuter… »parce que le cube de Lédenon a coûté cher en temps, énergie et argent. Il me tardait quand même d’arriver ici, car c’est un chouette tracé qui me plaît bien. »
 
Vendredi
Essais Libres Séance 1:
 
« Je suis fâché envers ma moto qui est en panne. Au fil des tours, elle perd de la puissance à l’accélération. Je n’ai rien pu valider, j’ai perdu une séance pleine de travail là où mes concurrents ont pu travailler. Heureusement notre chef mécano Stéphane Laborie (chef mécanicien chez 100% Kawa à Agen) est à la pointe du savoir puisqu’il rentre de formation chez Kawasaki France. Il devrait donc détecter et solutionner la panne. »
 
Essais Libres Séance 2:
 
« J’ai enfin pu pleinement mettre à profit cette session pour travailler correctement sur la moto. Thomas (HBR) travaille sur l’amélioration des suspensions, pendant que le reste de l’équipe (Robert, Vincent, Stéphane, Anthony, Patrick, Virginie, Camille) achève la préparation de la moto et que Ann (Ride-R Media) travaille sur ma communication (c’est important de nos jours !).
 
Au vu de nos pneus « réchauffés » datant de Lédenon, les chronos ne sont pas mauvais, la moto va bien. J’ai pris beaucoup de plaisir à rouler, pour finalement réaliser que j’apprécie ce tracé. »
 
Samedi – Séance qualificative I
 
Gabriel part en pneus intermédiaires. Il pointe à la 5ème position du classement en 1.49.5 lorsque la séance est interrompue par un drapeau rouge. Passage en pneus slicks!
Les pilotes stars du plateau reprennent la main…Gaby en 1.45.8 achève la séance à nouveau interrompue par une chute alors que Gaby est 17ème.
 
Signal d’alarme dans la voie des stands, c’est reparti pour les 4 minutes restantes…En sortie de la chicane du lycée il pose sa roue sur le gazon synthétique et chute. Il repart sans bulle et termine à la 21ème position.
 
« Je suis catastrophé ! Ma chute ne me permet pas d’accéder au résultat tant convoité. Je n’ai pas pu terminer ma séance dans de bonnes conditions alors que j’avais encore moyen d’améliorer. Il me tarde d’être en course. Le malheur c’est d’être si loin sur la grille… »

Début de qualif sur le séchant en pneus intermédiaires

Début de qualif sur le séchant en pneus intermédiaires


 
Course 1
15ème au classement général – 8ème catégorie stock
 
43 pilotes en pré-grille sous un ciel menaçant…quelques gouttes de pluie pour faire rager au moment de donner départ retardent quelque peu celui-ci…pour laisser place à une éclaircie.
Evacuation de la voie des stands…moteurs…ACTION!!
 
Gabriel prend un bon départ, grappille quelques places, remonte sur Sébastien Gérard (Honda #65) et le passe pour prendre la 16ème position du classement.
La chevauchée fantastique se poursuit, il est littéralement à l’aspi de  et le passe également pour remonter 14ème améliorant son chrono en 1.44.0…objectif atteint…ce matin il rageait de ne pas arriver à être en petit 45…
 
« Départ très prudent…je pars en mettant les warning…étant donné que je veux à tout prix éviter la chute, je suis très méfiant vis à vis des plaques d’humidité sur la piste. Au fil des tours je trouve mon rythme. J’entame ma remontée sur mes concurrents: Julien Diguet, Yannick Pierre, , Fabrice Auger, Sébastien Gérard. Je me retrouve finalement en tête de mon peloton tout en remontant sur  à 4s devant. J’arrive à recoller à leur roue et pense pouvoir passer assez facilement…mais il n’en fut rien. C’est une rude bataille que j’ai du livrer, Alexandre était très incisif.
 
Malheureusement dans le dernier tour, suite à un freinage un peu trop osé…nous sortons tous les deux à Château d’eau…Alexandre chute…je réussis par miracle à rester sur mes roues (merci à mon expérience en tout terrain pour l’équilibre). Le temps de revenir en piste, je me fais repasser au dernier tour par trois pilotes dont Gareth Jones que je repasse immédiatement au virage du Lycée. La 13ème place était à portée de main, ce qui me chagrine. Cependant la 15ème place me convient au vu des essais vraiment très compliqués auxquels nous avons du faire face.
 
Une belle remontée, une belle course. Je me suis régalé dans la bagarre avec Alexandre et je le félicite de sa ténacité. Très content également pour le Team TTS que je remercie. Spéciale félicitations à mon co-équipier Guillaume « Moustic » Antiga en Trophée Pirelli 600 pour son éclatante victoire.

 

Début de course 1 : en bagarre avec Sébastien Gérard

Début de course 1 : en bagarre avec Sébastien Gérard

 


Course 2
 
Le warm-up nous a permis de travailler notamment les pressions de pneus. Les chronos réalisés avec de vieux pneus malgré les tâches d’humidité étaient encourageants.
J’aborde la course serein. Après toutes les déconvenues du week-end, je me dis qu’il faut rouler pour signer de bons chronos et se faire plaisir.
 
Réglages de pression validés avec un pneu neuf…je pars 16ème, ce qui est mieux qu’hier. Il me tardait de rouler. Je prends un très bon départ, creuse l’écart avec , Sébastien Gérard. Je me bats pour la 11ème place.
Dans le 2ème tour je recolle au groupe devant et décide de lancer une attaque sur Yannick Pierre. Très bon feeling avec la moto, bon grip, je suis à l’aise et plus vite que les pilotes devant moi, je pense pouvoir aller chercher Nico Pouhair. Je passe Yannick Pierre…mais…la moto ne prend pas les tours, il me repasse instantanément. Je rentre dans la chicane du Nurburgring et là…impossible d’en ressortir, le moteur casse…je rentre au box au ralenti avec une sacrée rage, et une immense déception. Fin de l’histoire…
 
C’est frustrant d’achever une course  sur un incident mécanique.
 
Satisfait des progrès réalisés et déçu du manque de réussite que l’on a depuis le début de saison. Le potentiel est là, l’équipe progresse, moi également. Il me tarde d’être à Carole. J’espère que l’on aura les fonds et le temps de remettre la moto en état…puisqu’il semblerait que ce soit une bielle qui ait cassé.
 
Merci à toute l’équipe pour les heures passées sur ma moto, et à mes côtés ainsi qu’aux partenaires ! Rendez-vous à Carole pour de nouvelles aventures avec j’espère un peu plus de réussite !
 
Gaby « Ponpon » #17
 
Sur information de l’agence Ride-R Media.


1 commentaire

Philippe · 3 juillet 2014 à 13:22

Bravo quand même pour ta course, Gaby. Tu verras, à Carole,,ça va le faire.
Philippe THOMAS
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.